Intérieurs

Dis-moi où tu vis, je te dirai qui tu es.

Notre habitat révèle en effet une part de notre personnalité, de nos aspirations, de notre niveau social. Vivez-vous dans un appartement, une maison ? Un camping-car, un mobil-home, un squat, une cité U, une caserne ? En solo, en couple, en famille, en coloc’ ? Par choix ou par dépit ? Vous vous sentez chez vous, en mode home sweet home, ou trop à l’étroit, voire trop grand ?

La période de confinement / couvre-feu nous impose de rester davantage chez nous, et ce pour notre plus grand plaisir ou notre plus grande peine. C’est comment pour vous ?

Evier, Bureau, Bibliothèque
Delphine Ciolek, encre sur papier, 2020

Mon appart’ et moi, on est en phase. Murs blancs, des petites touches de couleurs, sobre et fonctionnel. Pendant ces derniers mois, j’ai eu l’occasion de beaucoup le fréquenter. Et lorsque le déconfinement s’est produit en mai dernier, il m’a manqué, je l’avoue.

A travers la série « Intérieurs », je dresse en dix dessins format carte postale le portrait de mon logement. Traits fins à l’encre noire, pas d’ombre portée, l’aspect géométrique saute aux yeux, révélant un certain souci du détail et de précision.

Salle de bain, Garde-manger, Chambre
Delphine Ciolek, encre sur papier, 2020

C’est une sorte d’hommage à ce lieu qui m’accueille depuis presque trois ans. On n’est pas toujours obligé de voyager loin pour trouver l’inspiration ! Et puis, autant qu’on reste en de bons termes, mon intérieur et moi, car qui sait ce qui se profile pour l’avenir ?